Subcategories
Tags
Language
Tags

Marie-Josèphe Bonnet, "Violette Morris : Histoire d'une scandaleuse"

Posted By: TimMa
Marie-Josèphe Bonnet, "Violette Morris : Histoire d'une scandaleuse"

Marie-Josèphe Bonnet, "Violette Morris : Histoire d'une scandaleuse"
2011 | ISBN: 2262035571 | Français | EPUB | 384 pages | 2.7 MB

Le destin d'une femme hors normes qui n'a pas pu trouver sa place dans la France de l'entre deux guerres et qui semble incarner tous les démons refoulés d'une période noire de notre Histoire.

Née à Paris en 1893, Violette Morris s'est d'abord illustrée comme estafette sur le front pendant la Grande Guerre, puis comme sportive de haut niveau, notamment en course automobile où elle gagna le Bol d'Or en 1927 devant des concurrents masculins. Mais en 1930, la Fédération féminine sportive de France la condamne pour " mauvais exemple aux jeunes filles ".
Marginalisée, Violette fréquente les artistes, se fait couper les seins et s'installe avec sa compagne sur une péniche. Un homme venu la menacer y meurt sous les coups d'une arme à feu… Acquittée pour légitime défense, elle n'en devient pas moins une femme dangereuse, réputation qu'elle justifie en fréquentant les milieux collaborationnistes et allemands sous l'Occupation. A la tête d'un garage réquisitionné par la Luftwaffe tout en se livrant au marché noir, elle est accusée d'être agent de la Gestapo. Sa fin tragique sous les balles de la résistance normande en 1944 scelle le destin d'une figure hors norme qui n'a pas pu trouver sa place dans la France de l'entre-deux-guerres.
Mal connu, objet d'une légende noire, le " dossier Violette Morris " méritait d'être rouvert. Une enquête minutieuse dans les archives des services secrets de la France libre, de la police, des procès en cour de justice de la Libération, et auprès des témoins en Normandie ne conclut pas à sa culpabilité. Et si Violette Morris incarnait tous les démons refoulés d'une époque ?

Revue de presse
Peut-on être à la fois une gloire nationale et la honte du pays ? La question se pose à la lecture de la remarquable biographie de Violette Morris, par l'historienne du féminisme Marie-Josèphe Bonnet. Née en 1893, la fille du baron Morris n'avait rien d'une bourgeoise "convenable".
Cette Histoire d'une scandaleuse livre les éléments du dossier, mais ne juge jamais. C'est sa force. (Baptiste Liger - L'Express, avril 2011 )

Sportive de haut niveau, championne automobile, lesbienne portant costume masculin, scandaleuse de l'entre-deux-guerres accusée d'homicide, collaboratrice morte en avril 1944 sous les balles de la Résistance, ainsi se résume l'incroyable existence de Violette Morris. Ainsi surtout se caricature-t-elle car, quand le temps n'a pas gommé des mémoires cette femme singulière, née en 1893, il l'a réduite à l'une de ces identités…
C'est précisément le refus de ces portraits brossés à partir d'archives à la validité peu interrogée qui motive l'étude fouillée de l'historienne Marie-Josèphe Bonnet. Elle sait d'expérience combien la réalité des femmes - et qui plus est de celles qui méprisèrent les normes - fut déformée pour correspondre aux présupposés de la société dont même les historiens ne sont pas tous exempts…
Ce flou, renforcé par une étonnante faiblesse des archives, a pu vouloir cacher une bavure de la Résistance ; il a été permis, affirme l'historienne, par la fonction de bouc émissaire, induite par la personnalité même de Violette Morris. La thèse, entre riche enquête archivistique qui découvre des documents inexplorés et interprétations personnelles, est convaincante, même si cette histoire garde des zones d'ombre. (Yannick Ripa - Libération du 26 mai 2011 )